Des liens culturels à l’envers

English Text Below:

On sait tous que la Louisiane est l’état de patrimoine français.  Les gens se posent sur les terraces des cafés, ils profitent du “joie de vivre” qui leur rendent uniques aux Etats-Unis, et bien sûr, il y en a qui parle français.

Mais, pourtant, il y a des fois qu’on peut voir des liens louisianais en France.  C’est une échange culturelle bilatérale.

Pendant que je vivais en France l’année dernière, à Montpellier au sud, je commençais à voir que la ville était un peu similaire à la Nouvelle-Orléans.  Il y avait un tramway qui traversait les rues, beaucoup de jeunes artistes et musiciens et même une bande de jazz dans la rue.

Oui, Montpellier a l’architecture typique du sud de France et de petits crêperies, mais c’est quelque chose de l’esprit de la ville.  Lorsque j’ai vu cette bande de jazz, j’ai su que le mélange des cultures se passe entre les deux pays.

Le tram à Montpellier et une manège qui évoque la Nouvelle Orléans / The streetcar in Montpellier and a carousel reminiscent of New Orleans

Une bande de jazz à Montpellier / A New Orleans-style jazz band in Montpellier

It is not unknown that Louisiana is the state of French heritage.  Residents relax on café terraces, they enjoy the “joie de vivre,” or joy of life, a way of life unique within the United States, and of course, there are some of us who speak French.

But yet, there are times that one can see Louisiana’s own culture in France.  It is an bilateral cultural exchange.

While I was living in French last year, in the south in Montpellier, I started to see that the city was sort of similar to New Orleans.  There was a streetcar that winded through the city, there were young artists and musicians.  There was even a brass band in the middle of the street one day.

Yes, Montpellier has the typical architecture of the south of France and little crêpe restaurants, but it is something about the spirit of the city.  When I saw that jazz band play, I knew the mixing of culture went both ways.

Advertisements
This entry was posted in Lieux Culturels and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Des liens culturels à l’envers

  1. A Paris, c’est pareil. On voit souvent des groupes de jazz très Nouvelle-Orléans jouer dans la rue, notamment du côté de Notre-Dame de Paris. Cependant, Paris et la France ont été depuis longtemps un refuge pour beaucoup d’artistes américains et notamment noirs américains (Joséphine Bakers, Richard Wright, James Baldwin, etc) et parmi eux de nombreux musiciens de jazz. Paris a une histoire du jazz très ancienne et une tradition qui perdure. Et puis, une des origines du mot jazz serait le terme français de jaser. Comme quoi, vous avez raison, les liens entre les deux pays sont anciens et vivants. Les cultures continuent de jaser entre elles…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s